We use cookies to improve our site and your experience.

By continuing to browse on this website you accept the use of cookies.

Privacy Notice

La période d’essai

La période d’essai

En Angleterre, on met souvent une période d’essai dans les contrats de travail, mais est-ce que ceci est vraiment nécessaire ? Comme en France, une période d’essai permet à l’employeur d’évaluer la performance du salarié dans son nouveau rôle, et au salarié de voir si son nouveau rôle lui convient. Mais en Angleterre, il est possible de licencier un salarié pour presque n’importe quelle raison jusqu’à ce qu’il obtienne deux ans d’ancienneté.

Dans ce cas-là, pourquoi un employeur devrait-il préciser une période d’essai dans le contrat de travail d’un salarié ? Il y a seulement deux avantages. Premièrement, on peut décider d’avoir une période de préavis qui est plus courte pendant la période d’essai. Ce sera donc moins cher de rompre le contrat, et, au cas où on obligerait le salarié de travailler pendant la période de préavis, on pourra rompre plus rapidement leur contrat.

Deuxièmement, beaucoup de salariés ne sont pas à cheval sur le droit du travail d’Angleterre ! Les salariés pensent donc souvent que le fait qu’ils sont en période d’essai signifie qu’ils n’ont pas autant de droits et il est moins probable qu’ils contestent leur licenciement éventuel avant la fin de la période d’essai.

Bien qu’une période d’essai ait des avantages (surtout pour l’employeur), les salariés qui sont en position de négociation forte (par exemple parce qu’ils ont des compétences extrêmement recherchées dans le marché, ou parce qu’ils sont cadres ou assez élevés dans l’organisation) refuseront éventuellement l’inclusion d’une période d’essai dans leurs contrats. Heureusement, comme indiqué ci-dessus, on peut tout de même licencier le salarié lorsqu’il n’y a pas de période d’essai dans leur contrat, même si cela coutera cher !